[./index.html]
[./les_cordeliers_dinan_vues_inedites.html]
[http://www.spiritains.org/qui/figures/defunts/saboto.htm]
[Web Creator] [LMSOFT]
     ORPHELIN APPRENTI d' AUTEUIL . Un ancien de l' Orphelinat Saint-Michel-en-Priziac
Il subsiste dans ma mémoire un excellent souvenir du Père SABOT, originaire comme je l’ai déja mentionné de ma ville de naissance. Il a été pour moi un bon Père durant mon séjour à l’orphelinat, lui, qui a eu la chance de fréquenter le Collège des Cordeliers de Dinan.

A travers cette page en forme de clin d’oeil à ses études dinannaire c’est aussi un hommage que je lui rends.

De 1899 à 1901, le Père SABOT était en classe de l’Enfant Jésus ( ce qui correspond au primaire de l’enseignement catholique de l’époque ). Il avait pour institutrice Soeur Hyppolite.

Alors , on peut envisager un instant que l’une des trois religieuses figurant sur cette carte postale ( de ma collection ) postée en janvier 1905 soit Soeur Hyppolite, et pourquoi pas ,parmi les écoliers en récréation dans la cour de l’Enfant Jésus de l’école des Cordeliers de Dinan n’y aurait -il pas également l’élève Olivier SABOT ?
En poussant ce raisonnement plus loin, qui sait si parmi les enseignants figurant sur cette autre carte postale
ci-dessus , ( également de ma collection ) de juillet 1908, mais postée en 1910 ne se trouvent quelques professeurs du Père SABOT.

En 1912, il était en classe de seconde dont le professeur était l’Abbé François ALLO . Puis l’année suivante ce fut la première, avec l’Abbé Pierre DESPORTES.

Pour la suite, il faut se référer au numéro 149 de l’ECHO de SAINT MICHEL ( avril 1989 ).

Un clin d’oeil " amical et respectueux " au Révérend Père Olivier SABOT de l' Orphelinat Saint-Michel-en-Priziac

Ecole des Cordeliers Dinan. ( Juillet 1908 ) Groupe des Professeurs. ( Absents MM.Pauwels D’Acosta et Cressan.

L’on distingue au premier rang en tenue militaire, Monsieur Gabriel Argout maître d’armes au 13 ème hussard de Dinan .

  
                                Ecole des Cordeliers DINAN Carte Postale Ancienne La cour de l' Enfant-Jésus .  ( B.F. Paris )
Cartes Postales Anciennes Ecole les CORDELIERS à DINAN  Côtes-du-Nord

Vous appréciez les cartes postales anciennes de DINAN ?

A partir de la page INDEX du site vous avez accès à d'autres vues rares ou inédites de DINAN .

Si ces CARTES POSTALES ANCIENNES obtiennent du succès , des nouvelles seront ajoutées .

Voici les cartes visibles dès à présent , les dernières ayant été ajoutées en octobre et novembre 2009 .

13ème Régiment de Hussards à DINAN quartier BEAUMANOIR

24ème Régiment de DRAGONS à DINAN quartier DUGUESCLIN

Les coiffes bretonnes de DINAN et ses environs , plus de 60 CPA

Des photos de la fête FRANCHE-EPEE à DINAN de 1924 ,

La cavalcade de 1905 à DINAN  ,

La fanfare du cirque PINDER à DINAN ,

DINAN-RINK la mythique salle de l'équipe du RINK-HOCKEY de DINAN ,

Bien entendu les Cartes Postales Anciennes de l'école des Cordeliers de DINAN ,

Des prisonniers Allemands à DINAN ainsi que des photos de Résistants à la libération de la ville en 1944 ,

La rue des Rouairies dans son entier avec ses commerces et la Maison PASSEMARD ,

La place des Cordeliers , l'incendie de 1907 et Bernard TAPIE effectuant son jogging devant les Cordeliers ,

Le 1 rue Kitchener à DINAN aujourd'hui le Crédit Agricole , successivement dans le passé hotel puis garage ,

LEHON ses lavandières , Moulin et Croix du Saint-Esprit . . .

Des cartes photos anciennes de commerces dinannais inédites . . .

  
Sur le site WWW.SPIRITAINS.ORG figure une courte biographie du Père Olivier SABOT,  que vous pouvez lire ci-dessous :

Le Père Olivier SABOT,
1895-1989

Fils d'Olivier Sabot et de Marie Gefflot, le Père Olivier est né le 31 août 1895 à St-Enogat, près de Dinard. Du petit séminaire de Quintin, il passe au collège des Cordeliers, à Dinan, en décrochant, à 19 ans, le baccalauréat de philosophie. Mobilisé, il est grièvement blessé en Champagne le 25 septembre 1915. Il se remet de ses blessures, mais il est affecté à l'Armée d'Orient à Salonique comme infirmier, jusqu'en 1919.

En 1920, il entre au grand séminaire de St-Brieuc, où ses études sont rapides, puisque, malgré un séjour de six mois à Montana (Suisse), il est ordonné prêtre le 5 avril 1924, par Mgr Sérent. Après quoi, il est professeur d'anglais un an au collège SaintCharles; puis il opte pour la vie religieuse et missionnaire, choix qui d'Orly (1925-1926) le conduira au Cameroun, où il travaille trois ans à Akono, puis à Kribi.

En 1930, retour définitif en France. Il est sous-maître des novices-frères àChevilly jusqu'en 1940. Son âge ni sa santé ne le préservent d'une courte mobilisation, suivie d'un travail paroissial en équipe spiritaine dans l'Oise et la Seine-et-Marne (1940-1947).

En 1947, le Père Sabot entre à St-Michel-en-Priziac, dans une maison des Orphelins dAuteuil, où il reste 38 ans. Il est d'abord aumônier, puis directeur de l'école- technique (1957-1981). Sa poitrine s'orne de quelques médailles : en 1971, médaille de bronze de l'enseignement technique ; en 1978, palmes académiques ; en 1983, médaille d'argent de l'enseignement technique.

Les enfants dont il s'est occupé, et qui entre-temps ont grandi, lui ont toujours marqué leur affection par leurs visites, leurs poignées de mains multiples, et - le dirai-je ? - en lui caressant la barbe : aimable compensation de coeur à l'austérité d'une vie religieuse exacte et d'une disponibilité de chaque instant, préoccupée de formation ouverte et profonde.

En 1985, le Père quitte St-Michel pour rejoindre l'infirmerie de l'Abbaye de Langonnet, où les Soeurs de St- Joseph de Cluny, et nommément Soeur Denise, le soignent avec dévouement, et lui assurent, conjointement avec la communauté spiritaine, une fin paisible, le 16 mars 1989, à l'âge de 94 ans.
" Pour devenir intelligents , nous devons être aimés ."

( Boris CYRULNIK  . De chair et d' âme . Odile Jacob. Septembre 2006 . )